4 astuces pour faire connaitre votre Page Facebook

Avoir une Page Facebook, c’est bien, la faire connaitre, c’est encore mieux. Il est indéniable qu’une Page Facebook sans fan ne sert à rien. Comment dont accroître sa notoriété et augmenter le nombre de ses fans ?

1- Le partenariat

Comment fonction les autres Pages ? C’est la première question que vous deviez vous poser avant de vous engager pour un partenariat. En parcourant d’autres pages, vous aurez une idée de ce qui se passe ailleurs. Inspirez-vous des Pages, en adoptant une démarche méthodique : analysez les éléments qui d’après vous sont pertinents et comparez les méthodes utilisées.
Via le module « j’aime », aimez une ou plusieurs pages en rapport avec vos activités. Cette méthode vous aidera à faire la promotion de votre Page, grâce au phénomène de la viralité. Faites des demandes de partenariat aux administrateurs et proposez des trocs de liens et des échanges équivalents.

2-Du contenu intéressant
Qu’est-ce que vous aimeriez lire sur votre Page ? Pour que le contenu de votre Page soit intéressant, il faut d’abord se mettre dans la peau de l’internaute. Pourquoi l’internaute est plus intéressé par un post que par un autre et que recherche-t-il ? En consultant et en analysant les autres Pages Facebook, vous verrez qu’il est facile de répondre à ces questions.

En effet, il existe plusieurs moyens d’attirer l’attention des internautes :

  • Demandez leurs avis sur vos produits et services
  • Faites leur connaitre vos souhaits
  • Poser des questions
  • Relayer des informations exclusives
  • Illustrez chaque post d’images attrayantes et inédites
  • Lancez régulièrement des concours

3-Le rattachement de sa Page Facebook à son compte personnel
Rattacher sa Page à son profil personnel est l’une des meilleures astuces pour faire connaitre sa Page. N’hésitez pas à partager l’actualité de votre page sur votre profil personnel. Vos amis et les amis de vos amis pourront lire et aimer votre Page Facebook. Pensez à remplir au complet votre profil personnel (page officielle, emploi…) afin que vos nouveaux amis puissent se connecter à votre page et apprendre plus de vous.

4-La publicité
Tout comme Google adsense, Facebook donne la possibilité à ses abonnés d’avoir recours à la publicité pour faire tourner leurs Pages. Les utilisateurs ont le choix entre plusieurs formules payantes de diffusion publicitaire : page sponsorisée, like-box, actualités sponsorisées… La publicité permet à votre Page d’être diffusée un peu partout dans le monde. Plus votre Page est diffuse, plus elle attire la curiosité des internautes. Par ce fait, vous pouvez être sûr d’augmenter le nombre de vos fans.

En définitive, il n’est toujours pas nécessaire de faire appel aux services d’une agence de communication pour réussir la promotion de son entreprise. En mettant en pratique, ces différentes astuces, vous obtiendriez sans doute des résultats satisfaisants. En fonction de vos moyens, il ne faut surtout pas hésiter à tester de nouvelles techniques promotionnelles. Cependant, prenez le temps de bien lire et de respecter les règlements intérieurs de Facebook. La violation d’un règlement peut entraîner la fermeture immédiate de votre Page.

Pour en savoir plus sur la création de page Facebook: https://creationdesiteinternetlaval.wordpress.com

Comment devenir éducateur en service de garde?

Études

Le programme d’une technique d’éducatrice à l’enfance se compose de trois années d’étude dans l’optique d’un diplôme d’études collégiales (DEC). Cette technique forme des éducatrices et des éducateurs en garderie ou en services de garde pouvant contribuer au développement physique, psychomoteur, psychologique, socio-affectif et moral des enfants de 0 à 12 ans.

Cet enseignement procure des outils pour établir une complicité sur le plan affectif avec les enfants. L’enseignement et la pratique suscitent chez l’étudiant ou l’étudiante, le sens de concevoir, d’animer et d’évaluer différentes activités qui favorisent le développement complet des enfants qui leur sont confiés. Le baccalauréat en éducation préscolaire et primaire promu par l’université permet aussi d’accéder à un travail d’éducateur de la petite enfance.

Plusieurs programmes de perfectionnement sont aussi disponibles, que ce soit au niveau collégial ou universitaire. Au Cégep Marie-Victorin, par exemple, on peut s’inscrire à une AEC en gestion des services de garde. L’étudiant peut opter pour un certificat en éducation en garde scolaire à l’université de Sherbrooke.

Certains employeurs exigent aussi une pratique en secourisme. Aucun antécédent judiciaire n’est accepté pour une candidature dans ce domaine.

Les tâches essentielles à accomplir au fil des jours

  • Préparer des activités et des thèmes pour susciter la curiosité et l’intérêt des enfants.
  • Observer les enfants pour être en mesure de déceler certaines difficultés d’apprentissage ou d’ennui.
  • Dialoguer avec les parents ou avec la direction des améliorations et de certains  problèmes particuliers.
  • Échanger, planifier, organiser, participer, dialoguer sont des aspects à développer pour devenir une éducatrice ou un éducateur patient et compréhensif.

Rôles de l’éducateur en service de garde

  • Surveillez l’application des programme prévus et guider les activités
  • Orienter les enfants vers de bonnes habitudes de politesse et de respect
  • Aider ceux qui ont plus de difficultés à suivre les animations
  • L’humour, la patience, la bonne humeur, la passion pour les jeunes demeurent une clé de satisfaction et de complicité.
  • Participer à l’entretien et la propreté de l’équipement et des lieux.

Historique de cette profession

Les femmes représentent 96 % des effectifs comme éducatrice de la petite enfance. Les hommes auraient un honneur de choisir cette voie pour enseigner la diversité des modèles et des rôles sociaux et familiaux relié au masculin pour les jeunes enfants.

Au Québec, les précurseurs des garderies ont vu le jour dans les années 1850. Baptisés «salles d’asile», ces services de garde complètement gratuits étaient tenus par des religieuses. À l’époque, chaque religieuse pouvait avoir jusqu’à deux cent enfants à sa charge! Aujourd’hui une éducatrice a la responsabilité d’environ 20 enfants âgés de cinq ans et plus.

QUALITÉS ET PRÉDISPOSITIONS NÉCESSAIRES

  1. Sens des responsabilités, de l’observation, de la collaboration et de la vigilance
  2. Autonomie et esprit d’initiative pour capter l’attention des enfants
  3. L’écoute, le partage, la communication, la complicité et l’amour du travail avec les enfants.
  4. Créativité, imagination, débrouillardise, ouverture d’esprit pour développer des activités récréatives et éducatives nouvelles
  5. Tempérament dynamique et social que suscite ce travail d’équipe

 « Ne pas oublier que le travail avec les enfants est un engagement de partage relié à l’amour naturel dans la bonne humeur ».

Pour un service de garde à Laval: http://www.croquemagie.com

Comment bien choisir son plombier?

S’il suffisait de tourner les pages d’un annuaire ou de surfer sur internet, il est fort probable que vous soyez abusé par des apprentis plombiers totalement inexpérimentés.

Voici résumé en quelques mots ce qu’il y a lieu de faire :

  • La recommandation d’un ami ayant déjà eu recours à un plombier professionnel est la meilleure solution. Attention toutefois aux grandes sociétés qui souvent peuvent changer leur personnel.
  • L’oiseau rare trouvé, il devrait être capable de vous donner par téléphone une idée du coût de son intervention. En outre, il doit pouvoir vous fixer immédiatement son délai d’intervention et en cas de retard, avoir la correction de vous en aviser par téléphone.
  • En aucun cas il ne doit vous proposer d’emblée de tout changer. Il tente tout simplement de tirer profit de votre méconnaissance de la plomberie. Un bon professionnel prendra le temps d’analyser le problème et être à même de vous proposer la solution la moins coûteuse.
  • Ses tarifs doivent être raisonnables. Ceux-ci devront inclure les frais de déplacement, le coût de la main-d’œuvre et celui du matériel installé. Prenez garde aux taux bas des frais de déplacement et du taux horaire, cette largesse risque de cacher des marges importantes sur le matériel installé.
  • Il doit pouvoir en arrivant chez vous, disposer de tout l’outillage nécessaire pour faire votre réparation et disposer également des pièces de rechange les plus courantes dans son véhicule. En cas d’une réparation complexe nécessitant une commande de pièces, il doit pouvoir vous installer un système de remplacement provisoire.
  • Il doit obligatoirement vous laisser le matériel prétendu défectueux pour pouvoir le faire expertiser en cas de litige futur.
  • Il a eu soin d’établir un devis chiffré, clair et détaillé. Sa facture devra être établie contre paiement et ses coordonnées exactes doivent être reproduites aussi bien sur le devis que sur la facture.
  • En cas d’urgence, il doit être apte à vous poser les bonnes questions par téléphone et ainsi vous dire immédiatement comment il va régler votre problème. L’urgence est la seule raison qui autorise le plombier à ne pas vous délivrer un devis écrit.
  • Il doit vous donner les conseils de sécurité en adéquation avec le matériel qu’il vient de vous installer. Il ne doit pas faire des travaux supplémentaires que vous ne lui avez pas sollicités.
  • Enfin méfiez-vous de ceux qui profitent des situations difficiles, celles pratiquées la nuit ou le week-end. Ces moments sont propices aux escroqueries. Un bon dépanneur intervenant dans ces cas vous précisera si son intervention est majorée.

Cette énumération terminée, il n’est pas inutile d’avoir quelques notions élémentaires sur la plomberie en général. Certaines d’entre elles peuvent vous rendre service et de les ignorer risquent souvent d’être fâcheuses.

Prenez par exemple, un matériel indispensable dans un ménage, le chauffe-eau. Sans être aussi féru qu’un plombier-chauffagiste, il n’est pas vain de posséder quelques notions élémentaires de son fonctionnement. Mais surtout de l’importance de sa maintenance, gage d’un bon fonctionnement.

Il faut savoir de quel chauffe-eau on dispose. Il y a sur le marché des chauffe-eaux à gaz, électrique et solaires. Chacun d’eux à sa spécificité propre et des tarifs différents édictés par les différents pays. Les pannes de ballons d’eaux chaudes peuvent causer des dégâts importants qui nécessiteront l’intervention d’un spécialiste plombier chauffagiste. Aussi l’entretien régulier du ballon d’eau chaude est primordial et souvent propice à des frais importants de réparation ou même de remplacement.

Les petites pannes de plomberie domestique peuvent très souvent être résolues par le client lui-même.

En voici quelques exemples :

  • Le robinet fuit. Il suffit de changer le joint situé dans sa tête. On desserre l’écrou à l’aide d’une clé et on y insère selon les cas un joint de robinet, soit en fibre soit en caoutchouc.
  • Il y a des odeurs dans vos canalisations. Il suffira de verser de l’huile de cuisine dans le siphon. Ainsi l’huile reste à la surface sans se mélanger à l’eau et retiendra donc les mauvaises odeurs.
  • Le gel recouvre vos tuyaux. C’est souvent ce qui se produit sur les tuyaux à l’extérieur, quand il fait très froid.
  • Il faut chauffer le tuyau avec un sèche cheveu ou un brûleur à air chaud. On peut aussi entourer la canalisation de chiffons et l’arroser d’eau bouillante, on chauffe ensuite l’ensemble avec un chalumeau en position minimum.
  • Réparer une fuite en urgence. Il faut nettoyer la partie percée avec du trichloréthylène et enrouler le trou avec du ruban auto vulcanisant. On nettoie le tout avec un solvant et on y applique une colle époxyde. On termine en posant un anneau de tuyauterie ou une bride de dérivation fermé par un bouchon fileté. On mastique l’ensemble avec du métal synthétique.
  • Un robinet goutte. En attendant de remplacer le joint défaillant, placer un brin de grosse laine au bout du robinet et laissez-le pendre dans la cuvette. L’eau coulera en silence sur la laine

Voici quelques petits conseils qui pourraient vous être utiles. Sans oublier, toutefois, que tous les travaux de plomberie ne sont pas à la portée de tous et que de posséder dans son carnet d’adresse le nom d’un bon professionnel est souvent utile. Pour trouver un bon plombier à Laval, consultez http://www.plombierslaval.ca/

Cigarette electroniques jetable : fumer sans gêner

Les fumées dégagées par les cigarettes classiques nuisent à la santé des fumeurs et des non-fumeurs. C’est la raison pour laquelle fumer a été interdit dans certains endroits publics comme les hôpitaux, les bus. Mais les personnes dépendantes ne peuvent pas s’empêcher de tirer quelques bouffées tout au long de la journée et à chaque occasion. La cigarette electronique jetable a été conçue pour établir l’équilibre et respecter les besoins de chacun au sein de la société.

Les cigarettes électroniques: une alternative au tabac

Les cigarettes électroniques jetables connues aussi sous le nom de e-jetables ou e-cigarettes sont des idées révolutionnaires dans le monde de la vapote. Le petit cylindre en papier rempli normalement de tabac ou d’autres végétaux n’a jamais été aussi prisé. Qu’il soit avec ou sans nicotine, au café, à la menthe, ou aux fruits, il aide les gros fumeurs à arrêter. Les e-jetables sont très faciles à manier, et souples comme les cigarettes traditionnelles. Ce sont des imitations parfaites tant au goût qu’au toucher. Ils simplifient le quotidien. Les fumeurs n’auront plus besoin de garder dans leurs poches ou dans leurs sacs, ou encore d’emprunter des allumettes ou des briquets pour les allumer. Il suffit d’acheter une boite, de l’ouvrir, de prendre une tige et de l’aspirer. Il faut juste adopter la gestuelle habituelle, et le tour est joué. Son utilisateur pourra alors s’adonner à la simulation, en dégageant non pas de la fumée, mais de la vapeur. Lorsqu’il n’y a plus d’émanation provenant de l’e-cigarette, vous pouvez la jeter dans les poubelles en respectant les normes de protection de l’environnement.

Deux types, pour deux usages

Les cigarettes électroniques jetables sont déclinées en deux versions. Les premières variétés sont destinées à un usage thérapeutique. Elles sont conseillées et prescrites aux personnes qui ne veulent plus ou qui ne doivent plus fumer. Elles ne peuvent être trouvées que dans les pharmacies. Son taux de nicotine est supérieur à 10 mg. Ces variantes ont pour rôle de substituer la nicotine trouvée dans les vraies cigarettes. Elles sont donc de véritables remèdes, et logiquement, elles sont contrôlées par l’Agence nationale de sécurité du médicament. Les seconds types quant à eux, renferment moins de 10 mg de nicotine. Ils doivent impérativement respecter les normes de l’Union Européenne. En général, il est interdit de les afficher dans une pharmacie. Quoi qu’il en soit, la sensation aux lèvres et la contraction de la gorge lors de l’aspiration laissent un sentiment agréable aux fumeurs.

Un fonctionnement simple

Le principe de fonctionnement reste les mêmes selon les modèles choisis. Toutefois, les cigarettes électroniques les plus abouties possèdent à leur pointe une petite ampoule LED qui s’embrase comme de vraies braises. Elles se rapprochent ainsi des cigarettes authentiques. Mais normalement, cette technologie est composée d’une batterie en lithium et d’un microprocesseur. La batterie est rechargeable, alors que le microprocesseur diffuse la nicotine et l’arôme liquide. En clair, lorsque le vapoteur prend une cigarette électronique dans sa main, il a l’impression de tenir une cigarette ordinaire. Il peut la rouler entre ses doigts et la tapoter telle une cigarette à tabac, au moment où il la débarrasse de ses cendres. Quand il l’aspire, il provoque la propagation d’arôme liquide. Ces senteurs, il faut le rappeler, existent en plusieurs parfums. Ensuite, il dégage un mélange de vapeur d’eau qui imite la fumée du tabac, par vaporisation de l’e-liquide contenue dans les cigarettes électroniques jetables.

Aujourd’hui, la cigarette électronique jetable a de plus en plus d’adeptes. Pour se familiariser avec la vapote et le monde de l’e-cigarette, il est préférable d’utiliser la version la plus abordable. Il est souhaitable d’essayer toutes les saveurs afin de reconnaître celle qui vous convient.

Retrouvez des saveurs: http://www.boutique-cigarettes-electroniques.com/fr

Cours de conduite automobile

Maîtriser la conduite automobile fait partie des compétences les plus utiles, qui reste quasiment indispensables que ce soit dans la pratique des activités quotidiennes, ou dans le cadre d’une activité professionnelle. En effet, il existe de nombreux métiers où, disposer d’un permis de conduire constitue une des conditions d’admission à l’embauchage. Dans tous les cas, un permis de conduire ne s’obtient pas de manière systématique : suivre des cours conçus à cet effet est essentielle pour acquérir les bases de la conduite sur route. Ci-après quelques conseils pratiques qui vous aideront à obtenir plus facilement votre permis de conduire.

Obtenir son permis : le choix de la bonne auto-école

S’il existe aujourd’hui d’autres possibilités d’apprendre à conduire autrement, notamment pour ceux qui maîtrisent déjà la conduite sur route, rien ne vaut les cours de conduite en auto-école. Les cours dans ces centres de formation se déroulent souvent en deux phases : d’une part, les cours théoriques et d’autre part, les cours pratiques. Cependant, rien ne garantit qu’en suivant des cours dans une auto-école, vous obtiendrez facilement votre permis de conduire. Pour mettre toutes les chances de votre côté, lors de votre examen de conduite, bien choisir votre auto-école est primordiale. De préférence, pensez à vous inscrire auprès d’une auto-école renommée ou une école recommandée par un de vos proches, pour qu’elle puisse vous inspirer confiance. Si vous n’avez aucune référence, n’hésitez pas à faire une comparaison des offres et des conditions proposées par les auto-écoles à proximité de chez vous. N’hésitez pas à voir de près leurs offres incluant leurs conditions de travail, leur programme de formation, le profil des moniteurs ou encore les horaires de cours. Ces informations vous permettront de déterminer en même temps si les horaires conviennent à votre emploi du temps et vous permettent de venir régulièrement assister aux cours. En guise de référence, pensez à choisir une auto-école inscrite parmi les Ecoles de Conduite Françaises, qui sont bien connues pour la qualité de formation qu’elles proposent.

Apprendre le code : l’étape indispensable dans l’obtention d’un permis de conduire

L’apprentissage du code constitue une des étapes les plus importantes dans toute démarche d’obtention de permis. En effet, à la fin de votre formation, un examen de code sera effectué afin d’évaluer votre capacité à conduire de manière sûre sur la route.

Et pour ce faire, vous devrez faire en sorte de maîtriser les codes de la route sur le bout des doigts. Des séances dédiées spécialement à l’apprentissage des codes sont déjà inclues dans les formations proposées par les auto-écoles. Néanmoins, pour les mémoriser de manière plus efficace, n’hésitez pas à compléter vos cours en salle par des méthodes d’apprentissage complémentaires comme l’utilisation de logiciels, de tests en ligne ou encore de livres sur la conduite, qui pourront vous proposer des exercices ou encore d’autres astuces de mémorisation des codes. Visitez le site de l’école de conduite la plus reputée au Québec: http://www.ecolelauzon.ca

Pensez également lors des séances de pratique, à établir une relation de confiance avec votre moniteur : n’hésitez pas à poser des questions pour retrouver une meilleure assurance lors des examens. Sinon, d’autres options existent également, si vous disposez de très peu de temps pour suivre régulièrement des cours en salle. Vous pourrez, par exemple, choisir de suivre des cours de conduite automobile en vidéo, qui vous permettront d’apprendre à conduire sans avoir à vous déplacer. Bien entendu, à eux seuls, ces cours en vidéo ne suffiront pas mais vous pourrez vous en servir pour acquérir déjà, dans un premier temps, les notions de base de la conduite automobile. Il y a également la conduite accompagnée, qui est spécialement dédiée aux jeunes âgés de 16 à 18 ans.

Roulette online system

Online roulette systems, poker, and countless games of “chance” are relatively new phenomena of our cyber-age – and saturate the world-wide-web as inevitably as humorous photos of cats and pornography. Since the dawn of time humanity has been intrigued by luck and chance – ancient soothsayers have made predictions with all manner of auguries, mathematicians have developed predicative algorithms to win lotteries … Mankind is obsessed with the idea of taming chance itself, to turn it to one’s advantage or to play God.

Roulette, more than any other game, embodies this instinct. The complex laws of physics determine where the ball will land. The superstition, or past experience of the player often determines his or her choice – even though they know too well that adage : “you can’t beat the house”. Every trick in the book has been attempted to pervert these laws, of course : magnetized balls, leaning on the roulette table to tilt it, etc … but these techniques only apply to real world casino roulette.

The world of on-line roulette functions with algorithms and random-number generators which purport to imitate nature, but have the advantage of “predicting” the bet of the player by their previous bets. This implies that while a roulette strategy may be the same within a casino or on-line, the roulette system could not be more different. Imagine a kind of intelligent virtual Wheel-of-Fortune, which memorizes your strategy archives and lets you win occasionally, dangling the proverbial carrot in front of the gambling donkey.

Let’s get this straight : the roulette strategy concerns the placement of bets, the organization of teams, the rationing of funds – while the roulette system, by definition, is the mechanism itself which generates the results. Inside a real-world casino, a roulette table occupies physical space, contains a complex mechanism, and is subject to the laws of gravity, atmospheric conditions, all manner of minute forces (even the breath of the players!). We could say this is infinitely more flawed than virtual, online roulette systems, which generate pure, non-human results via automated equations such as the Fibonacci sequence. The mechanism is imaginary, the wheel on the screen is simply an avatar of something we are familiar with, but in truth is a pimped calculator.

I do not pretend to be either a mathematician or a gambler, and I am certainly not a technophobe – but I would prefer to have a profound understanding of the algorithms of roulette systems before placing a bet, and that might take a PhD in quantum maths. On the other hand, in a casino, there is something playful and childishly delightful about the experience, even being a spectator over a real roulette table. The hands-on experience, the human interaction, the adrenalin, the suspense – this is precisely what preserves the magic of a game of chance. In front of a flickering screen, even when the numbers that come up are the same, the experience leaves me slightly cold and indifferent. Rather like the comparing and contrasting real love-making with web-cam porn …

To learn more about roulette onlinehttp://www.rouletteonlinesystems.com/

Get paid $60/hour to play roulette online from Eric Raymond – iSolu.net on Vimeo.

Ce que vous devez savoir sur les résidences pour personnes âgées

Un vaste sujet à l’actualité particulièrement brûlante selon les pays.

Savez-vous, par exemple, qu’en France à l’horizon 2040 le nombre de personnes âgées aura très sensiblement augmenté de 94%. On peut ainsi trouver dans le bilan 2003/2013 des statistiques des retraités français, futurs résidents de diverses structures d’accueil, que depuis 10 ans l’âge moyen de départ en retraite des fonctionnaires de l’éducation nationale est en augmentation, se situant à 60 ans et demi. En 2013, 19600 fonctionnaires ont fait valoir leur droit de pension, dont 83% d’enseignants.

S’il fallait solliciter un avis neutre sur cette flambée, on pourrait imaginer que l’instauration ridicule des 35 heures a favorisé les syndicats pour toujours réclamer davantage. En effet, la Cour des Comptes dans son rapport de fin mai 2014 sur le budget de l’Etat Français, relève que le ralentissement des départs à la retraite au cours des dernières années fait croître le nombre de départs en retraite et donc d’impacter les prévisions de budget de l’Etat.

Mais le vrai problème des retraites, ne serait-ce pas le chômage ?

En effet, la crise économique qui se fait sentir depuis mi-2008 perturbe la trajectoire du système et le déficit depuis 2008 est majoritairement dû à la hausse du chômage. Vouloir réduire le déficit en période de crise, c’est rompre cet équilibre et entrer dans une spirale récessive. Moins de consommation, moins d’emploi, moins de ressources pour la protection sociale, donc aggravation des déficits. Un lancinant refrain bien connu dans cette Europe engoncée dans les politiques d’austérité dont les résultats désastreux les condamnent à l’asphyxie économique et à l’inexorable montée des tensions sociales, berceau de tous les extrémismes.

De tout cela découle que le ratio actuel du nombre de lits, se situe à 16 lits pour 100 personnes âgées de plus de 80 ans. Pour pouvoir le conserver dans les vingt-cinq prochaines années, il faudrait créer plus de 540.000 lits supplémentaires dans les résidences pour personnes âgées.

Il y aurait bien un moyen d’atténuer ce besoin d’augmentation de lits avec l’amélioration du maintien à domicile. Des progrès dans ce sens doivent se développer davantage, favorisant ainsi une entrée plus tardive en maisons de retraite.

Il est incontestable que face à une demande croissante de lits supplémentaires, le maintien à domicile avec mise en place d’une aide personnalisée constitue une solution alternative. Il existe en France, différents mode d’hébergements, chacun avec des spécificités particulières :

  • La maison de retraite pour un hébergement temporaire.
  • Le Foyer-logement ou R.P.A (Résidence pour personnes âgées). La formule intermédiaire entre le domicile et la maison de retraite.
  • La résidence avec services destinée à une clientèle autonome, valide ou semi-valide.
  • L’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) dûment habilité par une convention tripartite entre le Conseil Général et l’autorité compétente de l’Assurance maladie.
  • La maison d’accueil rurale pour personnes âgées (MARPA) des petites unités de vie de moins de vingt-cinq places concernant des communes de moins de 2000 habitants.

Cependant d’être contraint de quitter son domicile et quel que soit la formule adoptée, il est certain qu’emménager dans une maison de retraite est synonyme de renoncement à sa sphère privée. Sans compter l’impact désastreux du renoncement partiel de ses objets personnels.

À l’inverse, les résidents en maisons de retraite bénéficieront d’un plus grand nombre de contacts humains et obtiendront un degré de sécurité plus élevé.

Au Québec, il existe des résidences pour personnes âgées à loyer abordable comme la Résidence Le1313 Chomedey à Laval. Visitez leur site http://www.le1313chomedey.com/

Dentiste

Comme tous les métiers réglementés, il existe, pour le dentiste un Code de déontologie dentaire qui détermine un ensemble de droits et de devoirs que doit suivre la profession. Il réglemente la conduite du métier des chirurgiens-dentistes ainsi que les relations entre clients et dentistes.

Les patients doivent comprendre l’importance des dents et leur impact sur la santé globale pour que les dentistes puissent les soigner.

Voici quelques exemples de la déontologie s’appliquant aux chirurgiens dentistes en France :

  • Le chirurgien-dentiste est au service de l’individu et de la santé publique, il exerce sa mission dans le respect de la vie et de la personne humaine.
  • Il est de son devoir de prêter son concours aux actions entreprises par les autorités compétentes en vue de la protection de la santé.
  • Tout chirurgien-dentiste doit s’abstenir, même en dehors de l’exercice de sa profession, de tout acte de nature à déconsidérer celle-ci.
  • Il est interdit au chirurgien-dentiste d’exercer en même temps que l’art dentaire une autre activité incompatible avec sa dignité professionnelle.
  • Tout chirurgien-dentiste doit porter secours d’extrême urgence à un patient en danger immédiat si d’autres soins ne peuvent lui être assurés.
  • La profession dentaire ne doit pas être pratiquée comme un commerce.

Sont notamment interdits :

  • L’exercice de la profession dans un local auquel l’aménagement ou la signalisation donne une apparence commerciale ;
  • Toute installation dans un ensemble immobilier à caractère exclusivement commercial ;
  • Tous procédés directs ou indirects de publicité ;
  • Les manifestations spectaculaires touchant à l’art dentaire et n’ayant pas exclusivement un but scientifique ou éducatif.

De plus il existe des règles régissant :

  • Les Devoirs des chirurgiens-dentistes envers les malades.
  • Les devoirs des chirurgiens-dentistes en matière de médecine sociale.
  • Les devoirs de confraternité.
  • L’Exercice de la profession.
  • Les devoirs des chirurgiens-dentistes envers les membres des professions de santé.

Pour en savoir plus sur l’association professionnelle au Québec: http://www.acdq.qc.ca/

Qu’elle est l’activité principale du chirurgien-dentiste ?

Les dentistes déterminent et traitent les problèmes avec les dents, les gencives et les parties analogues de la bouche du patient. Ils allouent des conseils et prennent soin des dents et des gencives et ils peuvent préconiser des choix alimentaires qui touchent la santé bucco-dentaire.

Les fonctions principales sont:

  • Supprimer les caries des dents et remplir les alvéoles ;
  • Réparer les dents  fracturées ;
  • Redresser les dents;
  • Placer des agents de blanchiment sur les dents;
  • Administrer les anesthésiques pour empêcher les patients d’avoir des douleurs pendant l’opération;
  • Prescrire des prescriptions d’antibiotiques ou autres médicaments;
  • Examiner aux rayons x les dents, les gencives, la mâchoire;
  • Faire des gabarits et des rapprochements pour les appareils dentaires, tels que les prothèses dentaires, pour s’adapter aux patients;
  • Conseiller ses clients sur l’alimentation, la soie dentaire, l’utilisation du fluor et d’autres aspects des soins dentaires;

Pour pouvoir exercer il doit suivre une formation de 3 ans d’ études. Il peut aussi avoir un diplôme d’odontologie hospitalière ou d’orthodontie. Après ses études un dentiste peut faire une spécialisation en :

  • Implantologie qui consiste à remplacer la dent par un implant.
  • Endodontie.
  • Parodontie qui consiste au traitement des tissus qui entourent les dents.

Pour consulter un site dentaire qui contient de nombreuses informations, visitez le http://www.souriredereve.com/